Variétés Sahel

Variétés Sahel

L'accès aux variétés appropriées constituait un obstacle majeur à l'amélioration des performances de la riziculture irriguée et des moyens de subsistance des riziculteurs de la vallée du fleuve Sénégal. En ce qui concerne l’environnement sahélien irrigué, la série de variétés « Sahel » a été lancée.

 

La série comprend entre autres les variétés Sahel 108 de courte durée (IR 13240-108-2-2-3, une ligne IRRI) et les variétés Sahel 201 de moyenne durée (BW 293-2) et Sahel 202 (ITA 306), qui sont maintenant largement cultivées au Sénégal et en Mauritanie.

 

Les variétés Sahel ciblent les zones irriguées de la région du Sahel en Afrique de l’Ouest. Le principal objectif de sélection est le potentiel de rendement élevé (> 10 t / ha) et l’adaptation à la double culture. Au total, 23 variétés Sahel et lignées sœurs ont été homologuées en Gambie, en Guinée-Bissau, au Mali, en Mauritanie, au Sénégal et en Sierra Leone.

 

Les variétés Sahel couvrent plus de 90 % des rizières irriguées dans la vallée du fleuve Sénégal (Sahel 108, Sahel 134, Sahel 202, Sahel 305). Chaque année, plus de 80 000 ha sont cultivés sous les variétés Sahel.

 

Les rendements moyens des variétés Sahel sont de 6 à 7 t / ha dans les champs des agriculteurs. Les taux de rendement internes des investissements dans les variétés Sahel sont respectivement de 66 % et 72 % et de 77 % à 83 % pour les cultures simples et doubles.

 

Des variétés Sahel aromatiques (parfumées) – Sahel 177, Sahel 328 et Sahel 329 – ont été omologuées en 2009. Elles progressent rapidement au Sénégal, où la demande de riz aromatique augmente rapidement dans les zones urbaines. Parmi les trois variétés aromatiques, Sahel 177 présente le potentiel de rendement le plus élevé ; Sahel 328 a la durée de croissance la plus courte et Sahel 329 est la plus appréciée pour son goût.

 

Une étude menée en 2017 montre que la plupart des consommateurs étaient disposés à payer en moyenne 20 % de plus pour le riz aromatique par rapport au riz « standard » non aromatique, ce qui correspond à environ 0,12 USD de plus par kg. Alors que le riz local présente généralement un prix nettement inférieur à celui des marques importées, les trois variétés Sahel aromatiques produites localement ne bénéficiaient que de 4 à 8 % de primes de moins que celles des marques aromatiques importées.

 

Un inconvénient du riz aromatique par rapport aux producteurs de riz locaux est toutefois le faible rendement des variétés aromatiques par rapport aux variétés non aromatiques. Ce qui est perdu en termes de productivité est toutefois apparemment gagné avec les prix plus avantageux que ces variétés entraînent.