Genre

Genre
 

Malgré l’implication active des hommes et des femmes dans la riziculture, la transformation et la commercialisation, le programme global de recherche pour le développement n'a pas toujours pleinement apprécié ou pris en compte la perspective de genre. AfricaRice renforce ses capacités en matière de recherche sur le genre afin de mieux cibler ses technologies et ses services à tous les acteurs de la chaîne de valeur riz.

 

Le secteur rizicole en Afrique dépend principalement des efforts de petits exploitants pauvres en ressources, en particulier des femmes. Les femmes ont souvent des tâches spécifiques telles que la transplantation, le désherbage, la récolte, le battage, le vannage, le broyage, l'étuvage, la cuisson, le commerce, etc., et contribuent en général à la nutrition et à la sécurité alimentaire du ménage.

 

Elles jouent également un rôle essentiel en tant que dépositaires des connaissances locales en matière de sélection de semences, de stockage de semences, de conservation génétique et de santé des semences.

 

Diverses études en Afrique ont montré que les femmes ont moins accès que les hommes aux ressources et services productifs essentiels, notamment le crédit, les intrants agricoles (semences, engrais, pesticides, etc.), les installations de commercialisation, la vulgarisation et l’information.

 

Même lorsque les lois nationales reconnaissent l’égalité des droits de posséder et de contrôler les terres, les lois coutumières existantes empêchent souvent les femmes d’avoir un accès durable à des terres agricoles fertiles. En conséquence, la production de riz des femmes sur leurs terres marginales est davantage soumise à de nombreux stress.

 

Il est nécessaire de prendre en compte leurs besoins et préférences spécifiques dans le développement des technologies rizicoles pour augmenter les taux d'adoption et accélérer la réalisation des objectifs de développement.

 

Cet objectif peut être atteint en s'attaquant aux contraintes auxquelles elles sont confrontées en termes d'accès aux principaux actifs de production, intrants et services, et en soutenant les opportunités permettant aux femmes d'exprimer leur potentiel.

 

Groupe d’action panafricain sur le genre dans le développement de la recherche et de la technologie rizicoles

Un groupe d’action panafricain sur le genre dans le développement de la recherche et de la technologie rizicoles a été créé en 2011 pour assurer une intégration effective de la problématique genre dans la R4D rizicole et traiter les préoccupations liées au genre, en particulier les inégalités entre hommes et femmes en matière d'accès aux technologies et aux connaissances, aux besoins technologiques spécifiques des femmes et les rôles potentiels des femmes en tant que contributeurs et bénéficiaires des technologies dans les chaînes de valeur du riz.

 

Le groupe d’action sur le genre fonctionne par l'intermédiaire de points focaux pour le genre dans les pays membres d'AfricaRice. Il est également engagé dans des activités de renforcement des capacités.

 

Participation des femmes

AfricaRice associe activement les rizicultrices à l’évaluation de nouvelles lignées prometteuses par le biais d’essais participatifs de sélection variétale (PVS) afin de comprendre les critères de sélection des variétés par les femmes.

 

Pour le développement des variétés ‘New Rice for Africa’ (NERICA), par exemple, une attention particulière a été accordée au feedback des femmes, qui ont apprécié la courte maturité du NERICA pluvial, car cela leur permet de se nourrir pendant la "période de soudure" en attendant la récolte d'autres cultures.

 

Diminution de la corvée des femmes

Pour alléger le fardeau des femmes et accroître leur efficacité, AfricaRice a mis au point des technologies telles que des désherbeuses mécaniques et motorisées adaptées aux conditions locales, une batteuse multi-cultures adaptée aux femmes et un système d'étuvage du riz, appelé GEM, qui est plus sûr et dispose de dispositifs permettant d’économiser du travail pour les femmes, principales transformatrices de riz en Afrique.

 

Les agronomes et les spécialistes du genre d'AfricaRice ont collaboré à l'identification et à l'adaptation de technologies à petite échelle permettant d'économiser du travail, destinées à être utilisées par les petits exploitants dans leurs rizières.

 

Ceci a abouti au développement du « fertiseeder », un petit appareil qui dépose des engrais avec des semences en rangées. Cette machine est appréciée comme une technologie permettant de gagner du temps par les producteurs de riz, hommes et femmes. En réponse à la demande des agricultrices, AfricaRice s’efforce de produire une version améliorée et plus légère du fertiseeder.

 

Jobs | Tenders | Training | Contact 
Emplois | Appel d'offres | Formation | Contact 

 

All AfricaRice Offices | Tous les bureaux d'AfricaRice

AfricaRice Headquarters | Siège d’AfricaRice

01 BP 4029, Boulevard François Mitterrand, Cocody, Abidjan 01, Côte d'Ivoire

T: +225 22 48 09 10; F: +225 22 44 26 29
E: AfricaRice@cgiar.org

For Staff Only / Pour le personnel seulement
Intranet | OCS | Email 

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future.  It is also an intergovernmental association of African member countries.

AfricaRice est un Centre de recherche du CGIAR – un partenariat mondial de la recherche agricole pour un futur sans faim. AfricaRice est aussi une association inter-gouvernementale composée de pays membres africains.

 

Privacy Policy | Politique de confidentialité

© 2020 AfricaRice