« Le lauréat 2021 du Prix Norman Borlaug, Elliott Dossou-Yovo, est un modèle exemplaire »

Le Directeur général d’AfricaRice, Dr Harold Roy-Macauley félicite ainsi le chercheur d’AfricaRice pour son exploit exceptionnel


En félicitant Dr Elliott Dossou-Yovo d'avoir été honoré par la Fondation du Prix mondial de l’alimentation, le 20 octobre, en tant que récipiendaire 2021 du « Prix Norman Borlaug pour la recherche et l'application sur le terrain », le Directeur général d’AfricaRice, Dr Harold Roy-Macauley, a déclaré: « vous êtes devenu un modèle exemplaire et une source d’inspiration pour tous nos jeunes chercheurs qui souhaitent améliorer les conditions de vie des riziculteurs et d’autres acteurs de la chaîne de valeur en Afrique à travers la recherche et l’innovation ».


« Au nom de la famille d’AfricaRice, nous vous adressons nos vives félicitations pour avoir gagné ce prestigieux prix en reconnaissance de vos travaux de recherche remarquables », a ajouté Dr Roy-Macauley. « Ce succès est bien mérité grâce à votre travail acharné et à votre dévouement envers l'excellence scientifique. »


Il a expliqué que cette reconnaissance reflète la vision de Dr Norman Borlaug - qui a été à la base de la création du CGIAR - selon laquelle une culture de l’excellence dans la recherche est essentielle au développement et à l’utilisation de la science au profit des populations rurales pauvres dans le monde.


Il a salué l'initiative et la passion de Dr Dossou-Yovo pour la recherche liée au changement climatique qui constitue une menace grave pour l’Afrique. « Il est non seulement un excellent chercheur, mais est également très efficace dans les activités de communication, de renforcement de capacités et de gestion de projet ».


Dr Dossou-Yovo, chercheur principal associé et spécialiste de l’agriculture et du changement climatique à AfricaRice a reçu le Prix Borlaug pour avoir mené le développement, la validation et la mise à l’échelle des technologies respectueuses de l’environnement, socialement équitables et économiquement viables pour améliorer la résilience des riziculteurs au changement climatique en Afrique de l’Ouest.


Ses travaux de recherche se focalisent sur la gestion de l’eau dans les systèmes de production rizicole à petite échelle en Afrique de l’Ouest où 90% de la production se déroule dans des conditions pluviales. Il utilise une approche participative qui associe directement les riziculteurs à la conception, à l’adaptation, à la validation et à la promotion des technologies intelligentes face au climat, notamment :

  • L’approche « Smart-valleys » (approche participative, durable et moins coûteuse) dans la mise en valeur des ressources en eau et l’amélioration des rendements dans les bas-fonds pluviaux du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Bénin et du Togo ;

  • La méthode d’irrigation par alternance d’humidification et d’assèchement (AWD) pour économiser de l’eau sans réduire les rendements dans les bas-fonds du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire ;

  • Le drainage de mi-saison pour réduire les émissions de gaz à effets de serre et accroître les rendements rizicoles dans les bas-fonds irrigués et pluviaux de la Côte d’Ivoire ;

  • Le système intégré riz-poisson pour accroître la durabilité sociale, environnementale et économique de la production rizicole dans les bas-fonds irrigués de la Côte d’Ivoire et du Ghana.

En exprimant sa profonde gratitude à la Fondation du Prix mondial de l’alimentation, aux membres du Jury du Prix Borlaug sur la recherche sur le terrain, à l’Organisation du système CGIAR et à AfricaRice pour leur soutien indéfectible et leur marque de reconnaissance, Dr Dossou-Yovo a déclaré dans son mot de remerciements : « Je remercie aussi les riziculteurs d’Afrique de l’Ouest, en particulier, grâce à qui nous chercheurs, continuons d’apprendre. Ce prix est par conséquent un hommage qui leur est rendu car ils travaillent jour et nuit pour nous nourrir ».


Dr Roy-Macauley a réitéré son immense fierté face à cet exploit d'autant plus que cette reconnaissance intervient au cours du 50ème anniversaire de la création d’AfricaRice. « Dans le cadre du One CGIAR, nous continuerons de créer un environnement où les jeunes chercheurs talentueux d’Afrique et d’autres continents peuvent émerger et contribuer à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire par la recherche sur l’amélioration des systèmes alimentaires, terrestres et hydriques dans un contexte de crise climatique ».


CGIAR @ 2021 Norman E. Borlaug International Dialogue