32e session ordinaire du Conseil des ministres d'AfricaRice :

Acclamation de l’alignement d'AfricaRice avec One CGIAR



L’alignement suscite de grands espoirs

La décision prise par AfricaRice d’adhérer à One CGIAR, approuvée par le Conseil des ministres d'AfricaRice (CM) en septembre 2020, a été acclamée à l'unanimité lors de la 32e Session ordinaire du CM (32e CM) qui vient de s'achever. Cette session s’est tenue virtuellement sous l'égide du ministre de l'Agriculture et de la Remise en Etat des Terres de la République arabe d'Égypte, l'honorable Al-Sayed el-Quseir, en sa qualité de président du CM d'AfricaRice (ci-après dénommé le président du CM).


Rendant compte des délibérations du 32e CM, le président du CM a déclaré, « Le CM reconnaît le travail très important réalisé par le Conseil d'administration et la Direction d'AfricaRice dans son engagement avec One CGIAR pour aligner leurs cadres de gouvernance et de fonctionnement. Nous encourageons One CGIAR à prendre en considération, au cours du processus de transition, le rôle critique de la mission d’AfricaRice, le soutien spécial apporté par les pays hôtes d’AfricaRice, et les différentes clauses de l’Acte constitutif d’AfricaRice. »


« Nous encourageons également One CGIAR, alors qu’il met en œuvre son programme, à fournir tout le soutien nécessaire à AfricaRice pour renforcer ses capacités et catalyser les partenariats et les ressources nécessaires pour remplir la mission qui lui a été confiée par ses 28 pays membres, à savoir renforcer le secteur rizicole et assurer l'autosuffisance en riz en Afrique », a-t-il ajouté.


Le 32e CM a approuvé la nouvelle stratégie de recherche et d'innovation rizicoles pour l'Afrique à l’horizon 2030 (ci-après dénommé la Stratégie) et a exprimé sa ferme conviction qu'AfricaRice, en adhérant à One CGIAR et en alignant cette Stratégie avec celle de One CGIAR, faciliterait la fédération des efforts visant à transformer les systèmes agroalimentaires à base de riz, en Afrique, ce qui permettrait d'améliorer la nutrition, la santé, la sécurité alimentaire et la croissance économique en Afrique et de contribuer positivement à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) pertinents. La Stratégie permettrait également d’amplifier les réalisations d'AfricaRice, d'accroître sa visibilité et de contribuer à la réalisation d’impact à grande échelle.


AfricaRice est un centre de recherche du CGIAR ainsi qu'une association intergouvernementale de 28 pays membres africains, dont le CM est l'organe suprême de gouvernance. Le CM d’AfricaRice se réunit tous les deux ans pour examiner l'état d'avancement et adopter des résolutions visant à améliorer les performances du Centre. Le CM est soutenu par le Comité des experts nationaux (CEN) d'AfricaRice, qui est composé des Directeurs généraux des instituts nationaux de recherche agricole (INRA) des pays membres d'AfricaRice. En tant qu'organe consultatif technique du CM, le CEN se réunit avant les réunions du CM, pour examiner les dossiers qui sont soumis au CM pour une prise de décision.


Dix-neuf des 28 pays membres, représentés par leurs ministres ou leurs représentants officiellement désignés, ont assisté au 32e CM. Certains partenaires clés ont également pris part au 32e CM en tant qu'observateurs invités.


Événement marquant


Le 32e CM a été un événement marquant pour plusieurs raisons. Il s'agissait de la première session ordinaire du CM tenue après 2018, la pandémie de COVID-19 ayant retardé de deux ans son organisation. Elle était également spéciale parce que des questions stratégiques majeures et de grande portée ont été discutées, concernant les suivants :

  1. les amendements proposés à l’Acte constitutif d'AfricaRice afin d'aligner ses instruments de gouvernance et son cadre opérationnel avec ceux du One CGIAR,

  2. une nouvelle Stratégie, alignée à la stratégie de recherche et d'innovation 2030 du CGIAR, qui guiderait les actions de recherche pour le développement rizicole à l’horizon 2030, en Afrique, et

  3. la proposition de la Direction d’AfricaRice d’établir un mécanisme de financement innovant qui contribuerait aux opérations durables d'AfricaRice et ses partenaires des INRA dans les pays membres.

Le 32e CM a également marqué le lancement officiel des célébrations du 50e anniversaire d'AfricaRice avec la publication d'une brochure d'impact qui décrit l'impact à long terme et à grande échelle du travail réalisé par AfricaRice pendant cinq décennies d’existence.


L'un des principaux partenaires invités en tant qu'observateurs, le Vice-président chargé des finances et des services généraux de la Banque d'investissement et de développement (BIDC) de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), M. Mabouba Diagne, a présenté un message de bonne volonté au nom du président de la BIDC. Dr Diagne a souligné la volonté de la Banque de soutenir AfricaRice et la CEDEAO pour mettre en place des structures de financement innovantes qui permettront à la région d'avoir un accès durable aux semences de riz de haute qualité nécessaires pour assurer l'autosuffisance en riz.

Les délibérations du 32e CM ont également porté sur les rapports détaillés de la présidente du Conseil d'administration et du Directeur général d'AfricaRice, portant sur les réalisations, les développements, les défis et les orientations stratégiques du Centre. Les approbations et les résolutions passées du CM se sont appuyées sur le rapport et les recommandations du CEN après son examen des dossiers présentés au 32e CM.


Appréciation des réalisations d'AfricaRice


Le 32e CM a reconnu le travail important abattu par le Conseil d'administration et la Direction d'AfricaRice, en particulier pendant la pandémie de COVID-19. Le Directeur général d'AfricaRice, Dr Harold Roy-Macauley, et son équipe ont été félicités pour leurs efforts de plaidoyer efficaces qui ont permis de renforcer les partenariats stratégiques, de stabiliser la santé financière du Centre et de stimuler le développement du secteur rizicole en Afrique.


Le 32e CM a noté avec satisfaction que les bénéfices annuels bruts cumulés de la recherche d'AfricaRice au cours des 30 dernières années, sont estimés à 37 milliards de dollars US, ce qui représente un gain de 3,49 dollars US pour chaque dollar US investi.


Le 32e CM a félicité le Centre et ses chercheurs pour avoir reçu des prix prestigieux entre 2019 et 2021, notamment :

  1. Le Prix Al-Sumait, décerné à AfricaRice pour la sécurité alimentaire en 2019, par la Fondation koweïtienne pour l'avancement des sciences pour le renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique ;

  2. Le Prix présidentiel de la République de Corée, décerné à AfricaRice en 2021, pour son partenariat dans le cadre de l'Initiative de coopération avec l’Administration de la recherche et le développement de la Corée sous l’égide de l’initiative de la coopérations Corée – Afrique, pour l'alimentation et l'agriculture (KAFACI) ;

  3. Le Prix Norman Borlaug pour l’application de la recherche sur le terrain, décerné en 2021 à Dr Elliott Dossou-Yovo, chercheur à AfricaRice ;

  4. Le Prix du leader émergent pour la transformation de l’agriculture en Afrique de la Société américaine d’agronomie, décerné en 2021 à Dr Ali Ibrahim, chercheur à AfricaRice ;

  5. Le Prix du meilleur article scientifique de la Société japonaise d’agronomie, décerné en 2020, à Dr Kazuki Saito, chercheur à AfricaRice, et

  6. Le One Planet Fellowship attribué en 2021 à M. Jean-Martial Johnson, Associé de recherche à AfricaRice.

Le 32e CM a apprécié le fait que, malgré les défis sans précédent dus à la pandémie de COVID-19, AfricaRice a obtenu des résultats importants au cours de la période de 2019 à 2021. Ces résultats produisent des avantages substantiels pour les riziculteurs, les producteurs et les consommateurs en Afrique, notamment :

● Quarante-quatre variétés à haut rendement, résistantes aux chocs climatique et des variétés nutritives à haut rendement homologué dans dix pays et les semences de variétés/hybrides améliorées couvrant environ 2,57 millions d'hectares de surface du continent ;

● Des innovations en matière de gestion des cultures, telles que les applications mobiles d'aide à la décision et les outils d'apprentissage en ligne (WeedManager, RiceAdvice-lite pour la gestion directe de l’application de l’engrais par les paysans, Smart valleys e-learning toolkit pour la cartographie des bas-fonds et pour améliorer l’efficience de l’utilisation de l’eau) ;

● le Petit système d'étuvage du riz GEM alimenté par des balles de riz pour la réduction de la pénibilité des femmes et de la pollution durant le processus de l’étuvage ;

● la promotion de systèmes intégrés durables de riz-légumes et de riz-poisson pour améliorer les revenus, la nutrition et la santé des communautés de petit producteurs ;

● les options et conseils politiques pour l’amélioration de la résilience des petits producteurs au changement climatique et pour accélérer l'autosuffisance en riz en Afrique.


Le 32e CM a également salué l'impact des innovations d'AfricaRice, telles que les variétés NERICA qui ont apporté la sécurité alimentaire à 7,2 millions de personnes dans 16 pays et les recommandations de RiceAdvice qui ont permis d'augmenter le rendement de 20 % et le bénéfice de 23 % de 124 000 riziculteurs et un gain net de 59 millions de dollars US au Nigeria.


Le 32e CEM a également noté les efforts déployés pour communiquer ces résultats importants par la publication de 172 articles scientifiques par les chercheurs d'AfricaRice et leurs partenaires, y compris des chercheurs nationaux, dans des revues très réputées, entre 2019 et 2021.


Appréciation du soutien apporté aux États membres


Le 32e CM a félicité AfricaRice pour les différents appuis spécifiques fournis aux pays membres, qui ont contribué à stimuler le développement du secteur rizicole et le renforcement des capacités. Il s'agit notamment du financement des activités de recherche et de développement, à hauteur de 9,11 millions de dollars US sur la période 2018-2021, des mesures politiques élaborées en partenariat avec les États membres pour atténuer les impacts liés au COVID-19 sur les chaînes de valeur rizicoles nationales ainsi que du soutien institutionnel aux partenaires clés qui influencent les politiques en Afrique pour booster le développement du secteur rizicole. Le Centre a également catalysé la production de semences de variétés résilientes au climat et de bonnes pratiques agronomiques en partenariat avec des acteurs des secteurs public et privé afin de soutenir les programmes d'urgence de plusieurs pays membres.


Conclusion


À la fin de ses délibérations, le 32e CM a fait des déclarations d'approbations et adopté des résolutions (Annexe 1) visant à améliorer efficacement la performance d'AfricaRice dans la mise en œuvre de sa mission face aux défis émergents et complexes, non seulement du secteur rizicole en Afrique, mais aussi des systèmes alimentaires en général, dans un contexte de crise climatique.


Au nom d'AfricaRice, le Directeur général de l'Organisation nationale de recherche agricole (NARO) de l'Ouganda, Dr Ambrose Agona, a transmis sa profonde gratitude à S.E. le président de la République arabe d'Égypte, à l'honorable ministre de l'Agriculture et de la Bonification des Terres d'Égypte, au président du Centre de recherche agricole d'Égypte, Dr Mohammed Soliman, et au peuple égyptien pour leur soutien inconditionnel à AfricaRice et à l'organisation du 32e CM.


Le président du CM a exprimé ses sincères remerciements à tous les membres du CM pour leur participation active aux délibérations et en particulier à S.E. Madame Kamougué Déné-Assoum, ministre du Développement agricole du Tchad, qui s'est portée volontaire pour servir de Vice-présidente du 32e CM et à S.E.M. Harifidy Ramilison, ministre de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche de Madagascar, et au Représentant du ministre de l'Agriculture de la Gambie, Dr Demba B. Jallow, Secrétaire permanent du ministère de l'Agriculture de la Gambie, qui ont servi de rapporteurs.


Le président du CM a également remercié la présidente du Conseil d'administration d'AfricaRice ainsi que les partenaires financiers et techniques d'AfricaRice pour leur soutien continu à l'Association. Il a transmis la gratitude du CM aux membres du CEN pour leur examen judicieux des dossiers d'AfricaRice. Il a souligné que le CEN, dirigé par le président du Centre de recherche agricole d'Égypte, Dr Mohamed Soliman, a réussi à remplir sa mission malgré les défis et les risques posés par la pandémie de COVID-19.


Le président du CM a félicité le Directeur général d'AfricaRice, Dr Roy-Macauley, Secrétaire du CM d'AfricaRice, en tant qu'atout inestimable pour AfricaRice, pour avoir dirigé avec compétence le Centre pendant une période très difficile, et a félicité les membres du personnel d'AfricaRice pour avoir fourni des résultats de recherche primés.


Il a félicité le ministre de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche de Madagascar, l'honorable M. Harifidy Ramilison, pour avoir été choisi par le CM comme prochain président du CM et lui a souhaité, ainsi qu'à Madagascar, un mandat couronné de succès.


Remerciant le président sortant du CM, M. Harifidy Ramilison, a déclaré son engagement ferme à soutenir AfricaRice dans sa mission d'aider ses pays membres à booster leur secteur rizicole et dans la mise en œuvre des résolutions adoptées par le 32e CM. Il a eu l'honneur de présenter la nouvelle publication phare d'AfricaRice « 50 ans de recherche rizicole pour le développement » en anglais et en français, qui met en évidence les principaux impacts à long terme et à grande échelle des activités de recherche et développement menées par AfricaRice et ses partenaires. La présentation de cette publication a marqué le lancement officiel des célébrations du 50e anniversaire d'AfricaRice, qui avaient été retardées d'un an en raison de la pandémie de COVID-19.

Annexe 1 : Approbations et résolutions de la 32e Session ordinaire du CM d'AfricaRice

Approbations

  1. Les amendements proposés à l’Acte constitutif d'AfricaRice

  2. La nouvelle stratégie de recherche et d'innovation rizicoles pour l'Afrique à l'horizon 2030

  3. La demande de la Direction d'AfricaRice d'initier la mise en place d'un mécanisme de financement innovant qui contribuera à la mobilisation de ressource pour l’opération durable de l’Institution

  4. Le choix de Madagascar comme État membre présidant le Conseil des ministres de l'Association pour les deux prochaines années

  5. L’initiation du processus de recherche par le Conseil d'administration d'AfricaRice et la nomination par le CM d'un nouveau Directeur général d'AfricaRice, en décembre 2022.

Résolutions

  1. Les pays membres doivent s'efforcer de payer leurs cotisations annuelles à temps et régler tous leurs arriérés d’ici fin 2023.

  2. Les INRA des pays membres d'AfricaRice et la Direction d'AfricaRice devraient mettre en place et exécuter des plans pour rendre plus visibles AfricaRice et ses produits de recherche aux gouvernements des pays membres de l'Association.

  3. Les pays membres d'AfricaRice et la Direction d'AfricaRice devraient travailler avec les banques de développement telles que la Banque africaine de développement (BAD) afin d'exploiter les voies et moyens d'obtenir le paiement ponctuel des arriérés de cotisations annuelles des pays membres d'AfricaRice à partir des projets de la chaîne de valeur du riz, si possible.

  4. La Direction d'AfricaRice devrait diriger le développement d’un mécanisme de financement innovants impliquant des partenariats avec le secteur privé et des approches de financement axées sur le marché, afin de lever des fonds supplémentaires pour soutenir les opérations du Centre, en tenant compte du développement de modèles commerciaux solides, du partage des bénéfices, notamment entre AfricaRice et ses INRA partenaires, des questions de droits de propriété intellectuelle, et des mesures de protection des droits des agriculteurs.

  5. La Direction d'AfricaRice doit soutenir les pays membres dans l'utilisation des informations stratégiques provenant du « Plan d'investissement continental pour accélérer l'autosuffisance en riz en Afrique » (CIPRiSSA), mis en place pour 11 pays avec le soutien d'AfricaRice, pour plaider en faveur d'investissements qui conduiraient à une performance accrue des chaînes de valeur du riz et à la réalisation de l'autosuffisance en riz dans les pays membres.

  6. La Direction d'AfricaRice doit consolider ses liens avec les INRA, les institutions sous-régionales de recherche et d'innovation et les communautés économiques régionales, surtout celles dans les régions d’Afrique centrale et australe, afin de renforcer leurs capacités en matière de recherche et de développement rizicoles et aussi l’environnement politique pour faciliter la création d’impact sur la population.

  7. Le Conseil d'administration et la Direction d'AfricaRice et One CGIAR doivent poursuivre leur travail d'alignement de leur gouvernance et de leurs cadres opérationnels sans compromettre les principes de l’Acte constitutionnel d'AfricaRice et sans perturber les privilèges dont l'Association bénéficie de la part de ses pays hôtes.

  8. One CGIAR, dans son partenariat avec AfricaRice, devrait fournir tout le soutien nécessaire à AfricaRice qui aboutira au renforcement de la capacité du Centre et de ses INRA partenaires dans les pays membres pour remplir la mission qui lui a été confiée par ses 28 pays membres de booster le secteur rizicole et d'atteindre l'autosuffisance en riz en Afrique.