NERICA

NERICA

Les variétés NERICA (Nouveau riz pour l’Afrique) constituent le premier succès à grande échelle du croisement des deux espèces cultivées : Oryza sativa, connue sous le nom de « riz asiatique » et O. glaberrima, souvent appelée le riz africain, que l’on ne trouve qu’en Afrique.

 

Il existe deux types de variétés NERICA : les NERICA de plateau et les NERICA de bas-fonds (NERICA-L), adaptés aux bas-fonds pluviaux et irrigués. Au total, il existe maintenant 82 variétés NERICA – 18 variétés de plateau, 60 variétés de bas-fonds pluviaux et 4 variétés de bas-fond irriguées. Les variétés NERICA pour diverses écologies rizicoles sont un bien public international important.

 

NERICA de plateau

La capacité du riz africain à pousser dans des conditions de faibles intrants en fait une ressource génétique particulièrement utile pour développer des variétés de riz tolérantes au stress pour les écosystèmes pluviaux en Afrique. En 1992, une équipe dirigée par Dr Monty Jones, sélectionneur de riz senior d’AfricaRice à ce moment-là, a décidé de travailler sur l’hybridation interspécifique afin de développer des variétés alliant le potentiel de rendement élevé du riz asiatique à l’adaptation locale du riz africain.

 

Les variétés de riz africaines montrent une forte capacité d'adaptation aux environnements difficiles et à faire face aux mauvaises herbes, à résister aux maladies et aux ravageurs locaux et à la sécheresse, aux inondations, aux sols stériles et à la toxicité ferreuse.

 

Plusieurs tentatives d'exploitation du génome du riz africain par croisement interspécifique avaient échoué en raison d'obstacles d'incompatibilité.

 

Des chercheurs du riz ont déjà tenté à plusieurs reprises d'accéder au génome du riz africain par des croisements interspécifiques. Cependant, la plupart de ces efforts ont échoué, car le croisement d'espèces différentes est compliqué en raison d'obstacles d'incompatibilité ; la probabilité de stérilité de la progéniture est donc élevée.

 

AfricaRice a contourné la barrière de stérilité entre les deux espèces par culture d’anthères et des techniques de sauvetage d’embryons, associées à des rétrocroisements avec le riz parent asiatique. Plusieurs centaines de descendances interspécifiques a performances agronomiques prometteuses ont été générées, augmentant ainsi la biodiversité du riz.

 

Les lignées interspécifiques ont été évaluées à travers l’Afrique par les agriculteurs par le biais de la sélection variétale participative (PVS), une approche innovante qui permet aux agriculteurs de sélectionner les variétés préférées qui correspondent à leurs besoins et à leurs conditions de croissance. La PVS génère également de retour d'information sur les critères de préférence des agriculteurs pour les sélectionneurs de riz.

 

Les variétés les plus performantes, basées sur leurs performances et leur popularité auprès des producteurs de riz de plateau, ont été nommées les variétés NERICA. Les premières variétés de NERICA ont été commercialisées en Côte d’Ivoire en 2000. Le développement du NERICA de plateau a valu à AfricaRice plusieurs prix internationaux, notamment le Prix mondial de l’alimentation, en 2004, à Monty Jones.

 

Où piloté

Les lignées NERICA ont été testées dans 31 pays d'Afrique subsaharienne en utilisant l’approche PVS. Les NERICA ont été largement adoptés par les agriculteurs de nombreuses régions d'Afrique. On estime qu'en 2013, la superficie couverte par les variétés NERICA était d'environ 1,4 million d'hectares.

 

Facteurs de succès

Les variétés NERICA de plateau donnent des rendements généralement aussi bons que les variétés de riz asiatiques. Elles arrivent à maturité précoce (75 à 100 jours) et sont relativement tolérants aux stress majeurs de l’Afrique. Cependant, toutes ces caractéristiques ne se retrouvent pas dans une seule variété NERICA.

 

La maturité précoce, par exemple, est très appréciée des agriculteurs, en particulier des agricultrices, car elle leur permet d’avoir de la nourriture pendant la période de soudure en attendant la récolte d’autres cultures. En outre, des études montrent que certaines variétés de NERICA contiennent en moyenne 25% de protéines en plus que les variétés asiatiques importées.

 

Il existe actuellement 18 variétés NERICA de plateau (NERICA 1 à NERICA 18). NERICA 4, qui tolère la sécheresse et les carences en phosphore, est la variété de plateau la plus largement adoptée, cultivée dans plus de 10 pays d’Afrique subsaharienne.

 

Avantages et impact sur les moyens de subsistance sur les sites pilotes

Une étude d'impact a montré qu'environ 8 millions de personnes ont été sorties de la pauvreté et de l'insécurité alimentaire grâce à l'adoption de variétés de riz améliorées, notamment les NERICA.

 

L'évolutivité

L'évolutivité des variétés NERICA a déjà été démontrée en Afrique. Le succès de ces variétés s'étend maintenant au-delà du continent africain. Les NERICA sont utilisées par les agriculteurs pour la production de riz et par les sélectionneurs dans les programmes d'amélioration variétale au Bangladesh, en Chine, en Inde et dans plusieurs autres pays du monde.

NERICA – Tailor-made Innovation for Africa’s Rainfed Rice Ecology

NERICA de bas-fonds (NERICA-L)

En 1998/1999, AfricaRice a commencé à étendre son programme NERICA à l'écosystème de bas-fonds. Les bas-fonds – où le riz est cultivé dans des champs inondés pendant au moins une partie de la saison de croissance – sont généralement plus fertiles que les plateaux.

 

Mais les bas-fonds sont des écologies rizicoles très complexes. L'absence de maîtrise de l'eau, la toxicité ferreuse, les adventices et les maladies et les ravageurs hautement destructeurs font partie des principaux défis de la production rizicole dans les bas-fonds. Les rendements des variétés de riz traditionnelles pour cette écologie sont faibles, généralement inférieurs à 1,5 tonne par ha, soit environ 40% de la moyenne mondiale.

 

Le développement des variétés NERICA de bas-fonds a été dirigé par Dr Moussa Sié, chercheur d’AfricaRice. Afin de développer des variétés appropriées, un programme de sélection a été lancé, axé sur le croisement de variétés spécifiques du riz africain, réputées pour leur résistance aux stress des bas-fonds pluviaux, avec des variétés de riz populaires, mais sensibles à ces stress, de l’Asie.

 

Le développement de NERICA pour les bas-fonds pluviaux a été facilité par l’approche de sélection navette (‘shuttle breeding’) avec des programmes nationaux en Afrique de l’Ouest et du Centre pour accélérer le processus de sélection et atteindre une grande adaptabilité des NERICA de bas-fonds.

 

Soixante variétés NERICA de bas-fonds (NERICA-L), avec un potentiel de rendement de 6 à 7 tonnes par hectare et une bonne résistance aux stress importants de bas-fonds, ont été sélectionnées par les agriculteurs de plusieurs pays africains par le processus PVS.

 

Les premiers NERICA de bas-fonds pluviaux ont été homologués en 2005. La variété NERICA de bas-fonds pluviaux la plus populaire, NERICA-L 19, a des rendements de 5 à 7 t / ha, tolère la toxicité ferreuse, la sécheresse et la pyriculariose. Les travaux sur les NERICA des bas-fonds pluviaux ont valu a Dr Sié le Prix Fukui international du riz Koshihikari du Japon en 2006.

Jobs | Tenders | Training | Contact 
Emplois | Appel d'offres | Formation | Contact 

 

All AfricaRice Offices | Tous les bureaux d'AfricaRice

AfricaRice Headquarters | Siège d’AfricaRice

01 BP 4029, Boulevard François Mitterrand, Cocody, Abidjan 01, Côte d'Ivoire

T: +225 22 48 09 10; F: +225 22 44 26 29
E: AfricaRice@cgiar.org

For Staff Only / Pour le personnel seulement
Intranet | OCS | Email 

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future.  It is also an intergovernmental association of African member countries.

AfricaRice est un Centre de recherche du CGIAR – un partenariat mondial de la recherche agricole pour un futur sans faim. AfricaRice est aussi une association inter-gouvernementale composée de pays membres africains.

 

Privacy Policy | Politique de confidentialité

© 2020 AfricaRice