Fourneau à balle de riz

Fourneau à balle de riz

Plus de 5 millions de tonnes de balles de riz sont produites chaque année en Afrique subsaharienne (ASS). Elles sont soit jetées et / ou brûlées, ce qui pollue l'atmosphère. L'utilisation de la balle de riz comme combustible pour la cuisine et l'industrie artisanale locale de transformation agroalimentaire peut constituer une alternative appropriée au bois de chauffe et contribuer à la réduction de la déforestation en ASS.

 

AfricaRice a adapté des fourneaux des ménages d’Asie du Sud-Est. Il a augmenté leur taille, modifié leur système de prise en air et l’a associé à la GEM pour mettre au point l’étuveuse « Mini-GEM », qui a fait l’objet d’un essai au Bénin et en Côte d’Ivoire. Bien qu’il s’agisse d’une amélioration considérable par rapport aux méthodes traditionnelles d’étuvage, l’approvisionnement en bois de chauffe pour la GEM est un problème.

 

Premièrement, le coût croissant du bois de chauffe, puisque les forêts et les campagnes sont dépourvues de bois sec. Deuxièmement, la production de fumée et de suie – les récipients utilisés pour l’étuvage noircissent et nécessitent beaucoup d’efforts pour être nettoyés. Une solution à ces problèmes est un sous-produit de l’usinage du riz : la balle. Les balles de riz peuvent être brûlées dans des fourneaux assistés par ventilateur.

 

AfricaRice a amélioré l'équipement d'étuvage GEM afin qu'il fonctionne avec les balles de riz non transformées comme combustible. Cela permet d’économiser du temps et de l’argent en polluant moins (fumée et suie) et de générer de l’engrais « gratuit » - biochar - dans le cadre du processus.

 

Au cours des essais, les transformatrices de riz ont simplement récupéré les balles avec l’usinier, ce qui a permis de remplacer le bois de chauffe par un combustible gratuit. Dans une plateforme d’innovation en Côte d’Ivoire, les transformatrices de riz ont permis d’économiser près de 4 000 $US en coûts de bois sur une période de 14 mois, tout en étuvant 136 t de paddy. Ce processus ne produit quasiment pas de fumée et de suie, réduisant ainsi la pollution de l'air et le noircissement des récipients.

 

Un avantage supplémentaire pour l'environnement est que la production de chaleur à partir de balle de riz peut produire du biochar, un engrais efficace. Les transformatrices de riz ont été formées à la production du biochar comme sous-produit en évitant que les balles brûlées ne se transforment en cendres.

 

Le fourneau à balle de riz utilisé dans le système de mini-GEM peut être facilement construit par des artisans locaux et son fonctionnement est moins cher, en particulier à proximité des rizeries.

Pour de plus amples informations, cliquez ici