Centre de biodiversité du riz pour l’Afrique

Centre de biodiversité du riz pour l’Afrique (CBRA)

 

Le Centre de biodiversité du riz pour l’Afrique (CBRA) a été officiellement inauguré par le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de Côte d'Ivoire, Monsieur Abdallah Toikeusse Mabri, en présence du Ministre de la Promotion de la riziculture, M. Gaoussou Touré, le 21 février 2020, à la station de recherche du Centre du riz pour l'Afrique (AfricaRice) à M'bé, près de Bouaké, en Côte d'Ivoire.

 

Décrivant le CBRA comme un outil vital pour les pays africains afin de stimuler leur secteur rizicole, Dr Mabri a remercié les donateurs ─ la Banque africaine de développement, la Plateforme de banques de gènes du CGIAR, le Global Crop Diversity Trust et les pays membres d'AfricaRice ─ pour leur soutien ferme à AfricaRice dans la création du CBRA en Côte d'Ivoire.

 

Des représentants du Conseil d'administration d'AfricaRice et des instituts internationaux et nationaux de recherche agricole ont pris part à la cérémonie. L'occasion a également été honorée par la présence de représentants du gouvernement local et de chefs traditionnels des villages environnants de la station d’AfricaRice à M'bé.

 

Une composante majeure du CBRA est sa nouvelle banque de gènes à la pointe de la technologie. Cette installation détient la plus grande collection de riz africain au monde et la plus grande collection de riz en Afrique, avec près de 22 000 accessions, stockées à long terme en fiducie pour l'humanité et conformément au traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture (ITPGRFA).

 

La banque de gènes du CBRA est l'une des 11 banques de gènes internationales de l'Organisation du système du CGIAR. Elle gère les ressources génétiques du riz, y compris des cultivars modernes, des variétés traditionnelles et des espèces sauvages apparentées en Afrique, qui lui sont confiées par les pays africains.

 

Les ressources génétiques sont utilisées pour créer des variétés de riz améliorées et adaptées aux agroécosystèmes africains. Elles contribuent de manière significative à nourrir la population africaine croissante face aux événements environnementaux en rapide évolution et aux défis émergents, en particulier le changement climatique.

 

Le CBRA servira de centre de sensibilisation sur la nécessité de préserver la diversité du riz, sur le rôle du riz dans la sécurité alimentaire et sur l'importance des agriculteurs en tant que gardiens des variétés de riz traditionnelles, des coutumes et des traditions liées au riz en Afrique. Ses portes seront donc ouvertes aux visiteurs, notamment aux chercheurs, aux agriculteurs, aux jeunes et à toute catégorie d'acteurs du secteur rizicole.

 

Le CBRA est un atout inestimable pour la recherche, l’éducation et la culture dans le monde entier et pour l'Afrique en particulier. Il constitue un pilier dans la réalisation des objectifs mondiaux de sécurité alimentaire et nutritionnelle, et de réduction de la pauvreté.

Centre de biodiversité du riz pour l’Afrique